Acquérir un bien en nue-propriété

La nue propriété est une « pleine propriété différée dans le temps, en contrepartie d’une décote à l’achat ».

La Nue Propriété d’un bien immobilier s’acquiert à un prix compris entre 50 et 60% de sa valeur et permet de devenir pleinement propriétaire au terme de l’échéance (15/20 ans) par regroupement automatique et sans frais de l’usufruit et de la nue propriété. Simultanément, un tiers détient temporairement l’usufruit sur la période.
L’usufruitier supporte l’ensemble des charges et taxes, mais perçoit aussi les fruits de l’immeuble (revenus fonciers).

Quel intérêt pour le nu-propriétaire ?
Précisons qu’un tel projet d’investissement est adapté aux personnes n’ayant pas besoin de revenus complémentaires dans l’immédiat : le nu propriétaire ne percevra les loyers que lorsqu’il récupèrera l’usufruit. Il s’agit donc d’une source de revenus différée permettant d’obtenir, par exemple, des revenus complémentaires à la retraite.

A défaut de revenus, le nu-propriétaire bénéficie:

  • D’une baisse de sa pression fiscale :

– L’acquisition en NP n’est pas assujettie à l’ISF car à la charge de l’usufruitier sur la valeur en pleine propriété du bien
– Acquise à crédit, les intérêts d’emprunt sont déductibles des revenus fonciers d’autres biens détenus par ailleurs et le montant de l’emprunt figure au passif de l’ISF, le faisant diminuer de surcroît
– La taxe foncière est supportée par l’usufruitier, et non par le nu-propriétaire
– Devenant pleinement propriétaire au bout de 15/20 ans, l’investisseur qui souhaite alors revendre sera exonéré d’impôt sur les plus values immobilières

  • D’un patrimoine dont le potentiel de revalorisation est accru à terme
  • D’une suppression des aléas et contraintes de gestion locative

En somme, l’acquisition en Nue Propriété est une opportunité d’investissement permettant, lorsqu’on n’a pas besoin de revenus immédiats, d’acquérir un bien immobilier à moindre coût tout en minorant sa pression fiscale IR et ISF.

Related posts

Plus-values immobilières – Fiscalité allégée et nouveaux formulaires depuis le 1er septembre

Le gouvernement a modifié, en les allégeant de façon substantielle, les règles d’imposition des plus-values immobilières (hors cessions de terrains à bâtir) réalisées à compter du 1er septembre 2013. Pour fluidifier le marché immobilier, l’abattement pour durée de détention a été majoré pour l’IR (aboutissant à une exonération totale...

Read More

Plus-values immobilières – Exonération en cas de remploi dans l’acquisition de la résidence principale du produit de la vente du logement secondaire

La loi de finances pour 2012 a créé une nouvelle exonération applicable aux plus-values immobilières : les plus-values réalisées lors de la cession d’un logement secondaire ne sont pas soumises à imposition dès lors que les sommes perçues par le cédant au moment de la vente sont remployées dans...

Read More

Give a Reply